Lacroix s’adjoint Microsoft, Inventy et PTC pour son projet d’usine électronique du futur

Source : Usine Nouvelle      Ridha Loukil     Quotidien des usines, Industrie 4.0, Investissement     Publié le 23/01/2019 à 17h01

le groupe Lacroix s’adjoint le concours de Microsoft, Inventy et PTC pour son projet d’usine électronique du futur qu’il envisage d’ouvrir en 2021 dans le Maine-et-Loire. Mission? Aider au déploiement de l’intelligence artificielle pour des applications de monitoring de la production, d’analyse prédictive des erreurs ou encore de benchmark des lignes de fabrication.

Le projet "Symbiose" d’usine d’électronique du futur du groupe Lacroix reçoit le renfort de trois acteurs du numérique : Microsoft, N°1 mondial du cloud tous segments confondus ; Inventy, spécialiste de l’optimisation des processus autour de l’ERP de SAP ; et PTC, éditeur de logiciels de CAO et gestion de cycle de vie des produits. Ils vont aider au déploiement de l’intelligence artificielle pour des applications comme le monitoring en temps réel de la production, l’analyse prédictive et rectificative des erreurs ou encore du benchmark d’efficacité des lignes de production.

Usine au diapason de l'industrie du futur

Avec ce projet, Lacroix, quatrième sous-traitant électronique français derrière AsteelFlash, Eolane et AllCircuits, envisage le remplacement de son usine actuelle de Montrevault-sur-Evre, dans le Maine-et-Loire, par une nouvelle usine au diapason de l’industrie du futur. Sa mise en service, sur le même site industriel, est prévue pour 2021.

L’étude de faisabilité, lancée en novembre 2018, a conclu à la viabilité technico-économique du projet. Lacroix veut rallier des partenaires dans le numérique mais aussi dans la gestion de l’énergie, la maintenance des équipements de production, l’innovation, les ressources humaines ou encore la conduite du changement. Microsoft, Inventy et PTC sont les premiers à le faire. Lacroix lance un appel pour que d'autres le rejoignent.

Microsoft apportera ses solutions d’analyse de l’immense volume de données de production de cartes électroniques pour anticiper les erreurs avant qu’elles ne surviennent, réajuster les paramètres des lignes de production avant la fin de fabrication de la commande,  et intervenir en maintenance des machines avant la déclaration des pannes. De son côté, Inventy amènera sa capacité à récupérer des données en temps réel du système SAP pour optimiser, après Benchmark, les processus d‘achat, financiers, de logistique, etc. PTC mettra enfin à disposition sa plateforme ThingWorx d’Internet des objets pour piloter la qualité de la production.

Recherche de l'appui des meilleurs experts

"En ce début d’année 2019, nous faisons le constat qu’il est encore possible de réindustrialiser la France, commente dans le communiqué Vincent Bedouin, PDG de Lacroix. Au sortir de cette première étape, nous avons la conviction que cette nouvelle usine pourra voir le jour. Et pour cela, nous avons besoin de partenaires comme Microsoft, Inventy ou PTC. Nous avons la volonté de construire cette nouvelle usine avec l’appui des meilleurs experts."