Délais de paiement fournisseurs une épée de Damoclès toujours d’actualité

Un mois de Mai orageux

Qui a dit qu’il ne se passait rien en France au mois de Mai ? Et bien le mois de Mai 2019 va marquer les esprits. En effet, Bercy vient de lourdement sanctionner trois sociétés pour cause de retard du paiement de leurs fournisseurs. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient en effet d’infliger plus de 500 000 € d’amende à chacune des sociétés. Depuis la loi SAPIN II de 2016, la loi impose aux entreprises françaises de payer leurs fournisseurs en temps et en heure sous peine d’une amende de 2 M€ par société… Sur les 5 premiers mois de l’année 2019, le montant cumulé des pénalités est déjà de 5 M€, autant dire que le rythme s’accélère.

Selon la DGCCRF, sur une de ces trois sociétés ayant été contrôlée, 11,9% des factures d’achats n’ont pas été réglés dans le temps avec un retard moyen pondéré de 43,5 jours et une rétention de trésorerie de 3,2 M€. Ces chiffres viennent confirmer notre dernière étude auprès de plus de 300 clients SAP, issue de notre base de benchmark. Nous constatons que 9,41% des fournisseurs sont payés en retard, en comparaison des conditions agréées lors de l’achat. En moyenne, 12,3% des factures fournisseurs sont payés trop tard ce qui confirme les chiffres de la DGCCRF. Ceci représenté plusieurs milliards d’euros en trésorerie. 

Un groupe redressé par la DGCCRF risque jusqu’à 2 M€ de pénalités par société française – le risque en cas de contrôle est statistiquement élevé au vue des résultats du benchmark.

 

Rien n’est une fatalité

La maîtrise du paiement en temps et en heure des factures fournisseurs n’est pas due à la chance, elle est le fruit d’un processus rigoureux, facilement automatisable, notamment lorsque SAP est utilisé pour le processus P2P. Que vous utilisiez SAP SRM, SAP Ariba, SAP ERP MM ou bien encore SAP S/4 Hana MM, il existe de nombreuses fonctionnalités, qui couplées à de bonnes pratiques organisationnelles, permettent un respect de la législation tout en protégeant votre trésorerie.

 

Tout d’abord, il convient d’identifier les « caractéristiques clés » d’un processus de paiement fournisseurs à risque et d’en tirer les opportunités d’amélioration :
 
  • Run de paiements fréquents,
  • Fournisseurs dupliqués (qualité des données de base),
  • Pas de terme de paiements standardisé,
  • Plusieurs termes de paiements pour un même fournisseur,
  • Pas de mécanisme formel de validation du paiement de la facture fournisseur,
  • Sanctions de crédits imposés par les fournisseurs,
  • Intérêts élevés/surcoût liés aux paiements en retard,
  • Augmentation des contestations liées aux paiements fournisseurs.

Le challenge est bien sûr de trouver le bon équilibre entre les contrats en vigueur et la protection du BFR (Besoin en fonds de roulement) de l’entreprise, tout cela dans le respect de la législation. 
Factualiser ces risques, les mesurer, définir des objectifs atteignables en lançant des initiatives valorisantes sont les recettes pour établir une boucle d’amélioration continue génératrice de valeur pour l’entreprise.

La solution PERFORMER FOR SAP® automatise l’analyse de votre existant. Grâce à sa base de benchmark et les algorithmes prédictifs, elle propose des plans d’amélioration classés en fonction de la valeur apportée à votre entreprise. Cette valeur traduit un bénéfice pour votre entreprise. Ainsi on identifie et on suit la valeur générée (gain en trésorerie, meilleure marge, meilleur respect des délais,…) par un ou plusieurs projets.

Dans le cadre du respect des délais de paiement des fournisseurs, une maîtrise accrue du délai de bout en bout du processus P2P est clé, notamment en :
 
  • Démarrant le processus de paiement lors de la réception de marchandises,
  • Dématérialisant la facture fournisseur (scan et rapprochement automatique),
  • Simplifiant les conditions de paiement,
  • Automatisant via workflow l’approbation des factures fournisseurs.

Nos clients ayant suivi nos préconisations issues de la Solution PERFORMER FOR SAP® ont augmenté leur DPO en moyenne de 6 jours tout en divisant le nombre de paiement en retard par 10. 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur PERFORMER FOR SAP®